Salle Anéchoïque

12 glos(y)(ów)
Data panografii 23.07.2009
Merci a Francois pour ces précisions:
Anéchoïque signifie sans echo, c'est-à-dire qu'on cherche à éliminer dans une telle salle les réflexions du son sur les murs (avec des matériaux absornbant le son). C'est utile dès que l'on souhaite mesurer le son produit par un appareil, que ce soit un aspirateur, une enceinte acoustique ou un réacteur d'avion. Il y a donc des salles de dimensions très différentes selon les besoins...
Cette (petite) salle est visiblement équipée d'une sphère de haut-parleurs pour mesurer la perception directionelle du son. J'imagine par exemple cette expérience basique : on te met au milieu, on envoie un son à 100° derrière et à droite, puis à 100° devant et à droite. On te demande d'où provient le son perçu. On peut en déduire que l'oreille n'est pas capable de savoir si un son vient de devant ou derrière. Le cerveau par contre le déduit de la situation vécue, et la plupart des gens restent donc convaicus qu'ils peuvent entendre si le son vient de devant ou de derrière, c'est de la psycho-acoustique.
Continue reading +

Szerokosc geograficzna: 45° 30' 40" N, Dlugosc geograficzna: 73° 36' 27" W see »

Lokalizacja: Canada

Panoramas by Thomas Chevet

Type:
Map List

Salle Anéchoïque

sphere
12 glos(y)(ów)

Merci a Francois pour ces précisions: Anéchoïque signifie sans echo, c'est-à-dire qu'on cherche à éliminer dans une telle salle les réflexions du...

Chateau Frontenac à Québec

sphere
11 glos(y)(ów)

Jasper - Alberta - Canada

sphere
10 glos(y)(ów)

Embouchure du Saguenay à Tadoussac

sphere
2 glos(y)(ów)

Point de vue de l'Anse à la Barque

Baie de Tadoussac

sphere
2 glos(y)(ów)

Norris Point - Terre Neuve

planar
1 glos(y)(ów)

Mountain Meadows - Nouvelle-Écosse

planar
1 glos(y)(ów)

Terrasse Dufferin à Québec

sphere
2 glos(y)(ów)

Luthier

sphere
12 glos(y)(ów)

Belvédère Mont-Royal - Montréal

planar
1 glos(y)(ów)

Parc Forillon - Gaspésie - Canada

planar
1 glos(y)(ów)
strony: 1 2
Zobacz wszystkich autorów » Find out more about Thomas Chevet »